RN 20 : les élus et l’état travaillent sur le contournement de Tarascon

 

Circulation – Déplacements

 

Partager 43 partages
Réagir 4 réactions

 

Le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, a annoncé qu'il reviendrait en Ariège en mars pour signer le protocole d'itinéraire./ Photo DDM, T. Bordas
Le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, a annoncé qu’il reviendrait en Ariège en mars pour signer le protocole d’itinéraire./ Photo DDM, T. Bordas

 

Les élus de l’Ariège ont rencontré, hier, Pascal Mailhos, le préfet de la région Occitanie et Marie Lajus, préfète de l’Ariège, pour évoquer le contournement de Tarascon et la sécurisation de la RN 20. Un dossier qui a repris des couleurs depuis l’inauguration de la déviation d’Ax-les-Thermes, en décembre dernier, par le Premier ministre Bernard Cazeneuve. Il avait lancé le mouvement pour arrêter un protocole d’itinéraire qu’il s’est engagé à revenir signer en mars.

Hier, les élus ariégeois, dont Henri Nayrou, Kamel Chibli, les parlementaires Alain Duran, Frédérique Massat et Alain Fauré mais aussi Alain Naudy ont participé à une réunion de travail sur le sujet.

Pour le contournement, le scénario retenu serait le passage par Quié avec une partie en tranchée couverte.

Les discussions sur la participation au financement des 120 millions d’euros nécessaires entre les collectivités et l’État ont été engagées.Il s’agit de savoir jusqu’à combien le Département et la Région pourront et/ou voudront aller. La RN 20 est une route nationale de la compétence de l’état. Bernard Cazeneuve avait insisté, lors de son passage en Ariège, sur l’importance du partenariat avec les collectivités territoriales. De son côté, le député Alain Fauré souhaite que la principauté d’Andorre soit sollicitée pour participer au financement des travaux de la route et pas seulement sur le volet sécurisation.

, , , , , ,

Commentaires fermés